55 % des entreprises tricolores sont désormais raccordées à la fibre optique, selon le dernier baromètre Ifop-Covage paru mercredi. Mais 41 % des autres ne souhaitent pas basculer, par crainte de payer plus cher.

Par Raphaël Balenieri – LesEchos : Publié le 7 sept. 2022 à 16:42Mis à jour le 7 sept. 2022 à 16:57

Bonne nouvelle pour la compétitivité française. Pour la première fois depuis le lancement de la fibre optique il y a dix ans, plus d’une entreprise française sur deux (55 %) utilise désormais ces précieux fils de verre. C’est ce que montre le dernier baromètre Ifop-Covage paru mercredi qui, depuis quatre ans, mesure le développement de la fibre chez les grands groupes et les PME. Pour l’occasion, 800 sociétés ont été interrogées.

La progression est spectaculaire. Par comparaison, « seulement » 37 % des entreprises étaient fibrées l’année dernière, et à peine 23 % en 2019. « La croissance s’est accélérée au-delà de nos attentes, il y a un vrai momentum », résume Denis Teissier, directeur marketing et communication chez Covage, l’un des gros opérateurs d’infrastructures du pays.

Les beaux yeux de la fibre

Le paradoxe est donc peu à peu en train de disparaître… Après des années de travail à vitesse grand V, les opérateurs télécoms ont fibré la France à plus de 70 %, l’un des plus forts taux en Europe. Les Français aussi ont basculé : depuis le printemps 2022, le nombre d’abonnements à la fibre (15,5 millions aujourd’hui) est supérieur à ceux de l’ADSL sur le vieux réseau cuivre. Mais le marché des entreprises, moins concurrentiel et plus lent à bouger que le marché grand public, restait encore un peu à l’écart. Jusqu’à présent, de nombreuses PME n’étaient pas toujours éligibles, ou pensaient à tort ne pas l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.